Renault Clio 5 et les premières impressions

La marque Renault vient de dévoiler sa dernière-née de la gamme Clio. Il s’agit de la Clio 5, la cinquième génération du nom. Quelles sont les impressions de ceux qui ont eu le privilège de l’admirer, de la conduire ?

Les premières impressions dégagées à la vue de la Renault Clio 5

A première vue, du moins de l’extérieur, il ne semble pas y avoir de marque distinctive de la Clio 5 en comparaison avec la 4. Mais si on y regarde de plus près, il y a quand même une nette différence entre la carrosserie de la 5 par rapport à la 4.

Dans l’habitacle par contre, les différences sautent tout de suite aux yeux. Les améliorations sont au rendez-vous. Le confort des sièges avant est tout ce qu’il y a de plus satisfaisant. Le réglage du siège du conducteur assure à celui-ci une aisance de conduite automobile au top.

Le siège peut être baissé ou relevé selon la taille du conducteur. Aucune crainte de toucher le plafond avec la tête. Il est assez spacieux pour convenir même aux plus corpulents des chauffeurs.

Autre amélioration notable concerne le diamètre du volant. Il est un peu plus petit que pour la 4. Il est réglable vers le haut ou vers le bas mais aussi vers l’arrière ou vers l’avant.

Le levier de vitesse, lui, se trouve un peu plus en hauteur, plus facilement accessible. Le tout donne une bonne impression de conduite sportive.

Quant au tableau de bord, c’est une merveille de design et de technologie. Exit l’affichage analogique. Vivement le combiné à 100% digital. Au centre de la planche de bord se trouve un écran tactile de 7 ou 9,3 pouces, au choix. Comme il se doit, il se positionne à la verticale. La navigation sur cet écran est très fluide, intuitive. Les fonctionnalités sont personnalisables. Ce qui fait de la Clio 5 une voiture hyper-connectée.

Les sièges à l’arrière ont une dimension juste assez pour conférer confort aux passagers.

Le coffre à l’arrière offre un volume de 391 litre, soit 91 de plus que son aînée. Il y a un double plancher à l’intérieur. Petit bémol toutefois : le seuil de chargement semble un peu trop surélevé.

Les impressions de conduite sur route

La prise en main de la Clio 5 est très aisée. Elle offre un excellent confort de conduite. Avec toute la technologie embarquée dont elle est équipée, la conduite est sécurisée.

Différents systèmes d’aides à la conduite sont disponibles à bord. Parmi ceux-ci : freinage automatique d’urgence, détection de piétons, reconnaissance des panneaux de signalisation, gestion de la vitesse dans les embouteillages.

Pour la circulation en ville, se garer va être facilité du fait de la présence d’une caméra à 360°. Il y a même un dispositif de surveillance des angles morts.

Mention spéciale est faite de la bonne tenue de route de toutes les versions disponibles actuellement. La suspension tient vraiment ses promesses de voyage sans secousses aucune.

Qu’il s’agisse de la version essence ou diesel, le niveau de performance sur route est nettement au-dessus de la moyenne. Si le bruit du moteur de la première semble un tout petit peu incommodant sur la durée, celui de la deuxième est plus discret. Il est à peine perceptible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *